Epée

Académie des Beaux-Arts

Epée

Epée – Diapositive n°1

2016

ÉPÉE DE L’ACADÉMIE DES BEAUX-ARTS

Dominique Perrault, membre de l’Académie des Beaux-Arts dans la section d’Architecture, a été élu le 25 février 2015 et a été installé le 22 Juin 2016 au fauteuil de Marc Saltet, architecte, par Son Altesse l’Aga Khan. À l’issue de la cérémonie, il a reçu l’épée dessinée par Gaëlle Lauriot-Prévost des mains de Catherine Pégard, présidente de l’établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles.

Signée par la designer Gaëlle Lauriot-Prévost, l’épée d’académicien de Dominique Perrault en renouvelle librement les codes, qu’il s’agisse de la forme générale, de l’ornementation ou de la forge. Le principe de cette épée relève d’un jeu de langage, d’un glissement sur les significations que le terme « arme » recouvre. Plutôt que la définition classique d’instrument d’attaque et de défense, c’est une acception constructive qui est ici mise à l’honneur : le fer arme le béton pour ériger le mur. À l’instar d’une barre d’armature, la surface de la lame est donc régulièrement nervurée. Ces nervures sont plus nombreuses au niveau de la poignée, constituée de la soie seulement, pour faciliter la préhension. Mais la forme générale en cône et les torsades ornementales évoquent immédiatement un deuxième imaginaire, celui des créatures fabuleuses dont la licorne est l’emblème. La réalisation de l’épée, menée en collaboration avec l’Université de sciences appliquées d’Aix-la-Chapelle, fait appel à la sidérurgie de pointe : la fusion sélective par laser. Partant d’un modèle 3D de l’objet, ce procédé de fabrication additive consiste à fusionner progressivement et localement de la poudre métallique, à l’aide de lasers de haute puissance. La poussière devient ainsi matière, renversant le cycle classique de l’érosion. Ce croisement entre culture constructive et onirisme, entre iconographie classique et technologie innovante, résulte en un objet unique, qui répond pleinement à la définition d’une épée d’académicien : « représenter un symbole de dignité et de personnalité. »

Epée

Epée – Diapositive n°1

Épée de l’Académie des Beaux-Arts 2016, Inox

Epée
Epée

Epée – Diapositive n°2

Escrime, gravure sur cuivre, Diderot (1751-1776)

Epée – Diapositive n°2

Croquis de l’épée, Dominique Perrault

Epée
Epée
Epée

Epée – Diapositive n°3

Détail du relief d’un fer à béton, rouillé ou inoxydable

Epée – Diapositive n°3

Un motif décoratif en bas-relief s’enroule autour de la pièce de métal.

Epée – Diapositive n°3

1991

Cage de fer à béton du chantier de la BNF

Epée
Epée

Epée – Diapositive n°4

Epée bénie de William III de Hesse avec son fourreau,

15éme siècle, gravure

Epée – Diapositive n°4

Dessin industriel de différentes structures de fer à béton

Epée
Epée

Epée – Diapositive n°5

Evolution de la forme de la poignée et de la garde de l’épée

à travers les siècles

Epée – Diapositive n°5

Croquis de l’épée, Gaëlle Lauriot-Prévost,

L’épée est réduite à sa simple lame, une pièce de métal originelle

Epée

Epée – Diapositive n°6

Dessin de l’épée

Epée
Epée

Epée – Diapositive n°7

Impression 3D métal (fusion sélective par laser)

Epée – Diapositive n°7

Institut de Soudure de l’Université des sciences appliquées d’Aix-en-Chapelle, Allemagne

Epée

Epée – Diapositive n°8

Morceaux de l’Epée dans la machine d’impression 3D

Epée
Epée

Epée – Diapositive n°9

Différents pièces de l’épée

Epée

Epée – Diapositive n°10

Dessin du polissage degradé de l’Epée

Epée

Epée – Diapositive n°11

Photos de l’Epée de l’Académie des Beaux-Arts

Epée
Epée

Epée – Diapositive n°12

La dame à la licorne, tapisserie, 4e quart du XVe siècle

Epée – Diapositive n°12

Gaëlle Lauriot-Prévost avec l’epée

Epée
Epée

Epée – Diapositive n°13

Dominique Perrault avec l’épée devant l’Académie des Beaux-Arts

Epée – Diapositive n°13

L’uniforme de l’académicien avec l’epée

Epée

Epée – Diapositive n°14

Dominique Perrault avec l’épée

Retour
/